Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Un instant paisible...

Aller en bas 
AuteurMessage
X



Messages : 2
Date d'inscription : 12/03/2011

Un instant paisible... Empty
MessageSujet: Un instant paisible...   Un instant paisible... Icon_minitimeSam 12 Mar - 18:40

Une journée de plus qui s’enchaînait comme le souhaitait Vincent, ce jeune homme bien capricieux n'avait encore rien fait que la nuit tombait déjà sur la résidence des Nightray dont l'obscurité avait déjà posé son voile épais sur la façade Est de la demeure; mais ce n'était pas cela qui allait l'empêcher de profiter jusqu'au derniers instants des faibles rayons de soleil. Dans son esprit, il voyait le couché de cette grosse boule de feu comme quelque chose des plus plaisant, car oui, imaginez un court instant que la chose la plus puissante en ce monde soit obligé de fuir chaque douze heures cette chose aussi futile que la lune, car oui, cet astre que nous nommons satellite n'est même pas capable de créé par sa propre personne de la lumière, elle ne fais qu'en reprendre l'éclat. ce n'était pas chaque soir que Vince prenait ce petit plaisir, loin de là, mais il trouvait cela agréable et satisfaisant, pour lui la journée venait à peine de réellement commencer, il n'y avait plus cette "chose" pour faire concurrence à sa personne, alors il quitta silencieusement la place qu'il avait occupé dans le jardin, traversant les courtes mais nombreuses allés de roses blanche... Bien qu'il fasse maintenant sombre, qui aimait passer devant et caresser leur douces pétales et leur fébriles épines de par le métal de ses ciseaux.
Tout allez pour le mieux, comme on pouvait le comprendre, la seule chose qui le contraria fut à nouveau la lumière, encore ses domestiques qui allument les lumières a peine la nuit tombée. Il n'allait pas se risquer à passer sous la lumière qui émanait des fenêtres, alors il fit le grand tour des lieux, en fredonnant une chanson, la première qui lui vint en tête fit l'affaire de plus que si il marchait assez vite, il arriverait avant de l'avoir fini. Il ne fit aucun bruit apparent, hormis sa chanson et le tissu de son long manteau sur les dalles de pierres qui couvraient le sol, il vint à longer les murs y laissant glisser sa main au fil de ses pas jusqu'a ce qu'il sente une échelle surement laissé par inadvertance par un jardinier. Il la souleva pour la mettre plus loin -ou loin de son passage en tout cas- mais quelque chose attira son attention, pas dans le noir, il aurait été incapable d'y voir quoi que ce soit, mais juste derrière les murs, il y avait comme des paroles et pour dire que ce n'était pas des murmures. Il réfléchit vite, le temps qu'il fasse le tour, cela aurait cessé, il ne pouvait non plus entendre ici avec précision car cela se passait à l'étage du haut. Cela est étrange ne pensez-vous pas, qu'il y est une échelle pile au moment ou il en avait besoin; il mit cela sur le dos de la chose aussi rare et aléatoire que la "chance" et appuya son outils contre le mur, juste à côté de la fenêtre et se hissa alors à l'étage, maudissant les échelles en métal qui ont un grincement non bien discret.
Autant vous dire qu'il ne fut pas déçu du voyage, car là sous ses yeux, deux personnes avait l'air de débattre sur un sujet bien intéressant... Inutile de préciser que pour Vince, un sujet intéressant peut se limiter à Gilbert, son cher frère et que cette fois ce fut le cas. Malgrès toute son attention il fut bien déçu car cela se limité a parler du fait qu'il suivait Oz, et ce sujet il l'avait déjà tourné et retourné nombre de fois en lui; pourquoi diable les gens ne pouvaient-ils pas de temps à autre parler de choses intéressante. Il ne faut pas croire qu'il fut contrarié, non il en fallait plus que cela pour briser son sourire de ses lèvres, mais il n'hésita pas une seconde à l'idée de reprendre sa route, laissant au final l'instrument de bricolage a peut-près là où il l'avait trouvé. Ses pas étaient encore moins pressés bien qu'au fond de lui il ressentait l'humidité tomber et lui glacer les os, le moindre coup de brise s'infiltrant en ses vêtements.
Au lendemain, Vincent s'éveilla dans son lit dont les oreiller avait apparemment déserté la place durant la nuit, la couette était tassée contre les armatures de bois au bout du lit et seul un drap nacré recouvrait son corps encore endoloris à la suite à un long sommeil, cette journée commençait mal car ce n'était pas un réveil du à une reprise d'énergie, mais plutôt du à ce soleil qui éclairait douloureusement son visage, réchauffant trop rapidement sa peau bien éclairé. On avait laissé ses volets ouvert. Ce fut un râle qu'il se releva et alla d'un geste des plus vif claquer les volets de bois contre leur gongs. Une fois la pièce replongé dans la quasi-noirceur il pu soupirer un bon coup pour se vider de cette tension. Décidément, les journées était longues les nuits trop courtes... Il passa plusieurs fois sa main dans sa nuque et fit glisser ses doigts dans ses cheveux doré et les fit retomber sur ses épaules. Aujourd'hui il rendrait visite à ses chers amis les Baskerville...

Revenir en haut Aller en bas
 
Un instant paisible...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors RPG :: Registre :: Test RPG-
Sauter vers: